Available on JSTOR at: doi.org/10.2307/3334343

La vannerie est un art traditionnel en Botswana surtout dans la région du Nord-Ouest. Bien que le panier soit un simple objet d'usage quotidien, l'artiste-créateur lui consacre néanmoins tous ses soins. De plus, il est normal qu'on trouve une grande variété de paniers dans cette région car pour les tribus qui vivent lè, le panier est un ustensile essentiel è la vie. Seuls les Bochiman lui préfèrent comme récipient l'oeuf d'autruche. Bien des formes et des desseins sont dictés par la tradition, mais l'artisan individuel, par le jeu de son goût personnel et de ses préférences, permet la diversité, chaque objet portant ainsi la marque originale de son créateur. On les trouve en toutes dimensions–de la plus petite poche aux immenses récipients de céréales soutenus par une structure faites de branches. Les paniers sont placés è l'extérieur de la case où l'on range le grain. Diverses fibres de la région sont utilisées dans la fabrication des paniers et très souvent elles proviennent de feuilles de palmiers séchées au soleil. Il arrive qu'on les colore, quoiqu'exceptionnellement, au moyen de teintures de produits naturels. L'arrivée de récipients modernes ne semble pas pour autant condamner cet art traditionnel que les mères continuent è enseigner è leurs filles.

You do not currently have access to this content.