Available on JSTOR at: doi.org/10.2307/3334305

Il est maintenant établi que le désert du Sahara était à l'époque préhistorique une région fertile et peuplée par un grand nombre d'animaux et d'êtres humains, comme en attestent les peintures murales trouvées dans les grottes du plateau central – le Plateau de Tassili. Exécutées à l'aide de couleurs fabriquées avec des oxides que fournissait la terre environnante, ces peintures représentaient, le plus souvent, des formes très réalistes d'animaux et d'êtres humains; on trouve cependant aussi des formes curieuses dont la signification échappe aux observateurs. On a découvert déjà une grande quantité de ces peintures mais cette région encore peu connue ne nous a pas encore livré la totalité des oeuvres de ce genre qu'elle renferme. Celles du site de Séfar restent à ce jour les meilleurs exemples de l'art préhistorique du plateau de Tassili.

You do not currently have access to this content.