Available on JSTOR at: doi.org/10.2307/3334392

Il y a un siècle que les ruines de Zimbabwe ont été révélées aux Européens. Depuis cette époque, l'histoire de ce fameux monument africain a fait à diverses reprises l'objet de controverses. Certains ont été jusqu'à en attribuer la construction à des peuples étrangers venus chercher de l'or au centre de l'Afrique. Des recherches plus poussées permettent de l'attribuer aux peuples africains qui avaient constitué un grand royaume commercial et religieux entre le Zambèze et le Limpopo, dans le second millénaire de notre ère. La maîtrise de l'architecture en pierres et l'art de taille de la stéatite s'unissent pour témoigner de la rigueur et de la prospérité de ce royaume africain.

You do not currently have access to this content.