Available on JSTOR at: doi.org/10.2307/3334462

On connaît d'Abdou Anta Kâ “La Fille des Dieux”, l'oeuvre dramatique qui a inauguré le Théâtre Daniel Sorano à Dakar. Nous espérons pouvoir publier bientôt la pièce nouvelle actuellement en répétition à Dakar: Les Amazoulous, tragédie négro-africaine inspirée de l'épopée Chaka de Thomas Mofolo. Nous attendons aussi avec impatience une tragédie-farce sur l'univers du Centre Hospitalier pour malades mentaux de Fann: Kâ Pinthioum Fann. Mais voici une nouvelle in où Abdou Anta Kâ reprend le thème vital du Double et du Retour – d'un monologue balbutiant à un dialogue ambigu avec la mort – c'est comme une métaphore voilée de l'Afrique, peut-être, ou de la poésie.

You do not currently have access to this content.