Available on JSTOR at: doi.org/10.2307/3334494

La danse Sokodae représente une expression vivante de l'identité des Nticumuru, huit mille personnes environ qui habitent deux régions du Ghana. C'est l'une des danses les plus anciennes du Ghana. On la danse lors de bien des cérémonies rituelles en l'honneur des Okisi (les dieux) et pour la mort des chefs des tribus. Tout le monde peut la danser sans égard à sa position sociale, à son rang économique ou à toutes autres considérations. Le motif principal de la danse est la parade et l'accouplement des oiseaux, plus spécialement du tisserin.

You do not currently have access to this content.