Available on JSTOR at: doi.org/10.2307/3334306

Abstract

L'engouement que suscite l'étude des arts majeurs de l'Afrique peut nous faire négliger le riche éventail des arts populaires. Les quartiers africains des villes de Lourenço Marques au Mozambique et de Johannesbourg en Afrique du Sud ne sont pas des plus attrayants, mais les habitants ont amélioré l'aspect misérable de leur logement en décorant la façade de leur maisons… de dessins de couleurs vives. Les sources d'inspiration sont trés diverses. Les couleurs reprennent parfois celles des partis politiques; d'autres fois elles visent simplement à porter bonheur. Quant aux dessins, les uns, d'après leurs auteurs, représentent des formes traditionnelles, tandis que d'autres attestent l'influence de la peinture contemporaine. Dans le sud de l'Afrique l'Africain n'a pas le droit de changer de résidenc; il exprime donc son individualisme par ces peintures murales qui sont un témoignage de sa condition sociale et de son désir de l'améliorer.