Available on JSTOR at: doi.org/10.2307/3334315

Abstract

L'industrie cinématographique égyptienne date des premières années du siècle et fut depuis ses origines extrêmement sensible aux réactions et aux goûts du public égyptien. L'accueil enthousiaste du public eut cependant un effet regrettable: les metteurs en scène furent amenés à ne présenter que des sujets banals et romantiques. Les premiers films étaient des comédies sans portée sociale. Les quelques oeuvres qui traitaient de la société égyptienne n'en donnaient qu'une image superficielle. Le premier film néo-réaliste, Détermination (1939), fut cependant une grande réussite. Ce fut l'origine d'une nouvelle tendance qui se prolongea après la guerre et grâce à laquelle metteurs en scène et producteurs entreprirent de peindre la société contemporaine. Leur films – qui se rapprochaient du documentaire – étaient plus proche de la réalité que les films populaires que l'on continua à tourner. A l'heure actuelle, le cinéma égyptien connait une période de transition; il a dû s'adapter aux nécessités de la nationalisation dont il a fait l'objet; aussi sa production a sensiblement diminué.