Available on JSTOR at: doi.org/10.2307/3334375

Abstract

Avec Afework Tekle et Skunder Boghossian, Gebre Kristos Desta forme un important trio des peintres modernes éthiopiens. Chacun représente en Ethiopie une influence européenne différente: ils ont fait des études à Londres, Paris et Cologne, respectivement. Chacun s'est crée un style personnel et caractéristique. Tous trois ont reçu le prix Haïlé Sélassié Ier (d'une valeur de 14.000 F). Lauréat en 1965, Gebre Kristos fut honoré pour l'énergie qu'il mit à “faire accepter l'art nonfiguratif dans ce pays” et pour “ses contributions à l'accroissement et à l'évolution de l'art de l'Ethiopie”. Gebre Kristos est né en 1932 dans la province du Harar au sud-ouest de l'Ethiopie. Destiné à une carrière scientifique, il abandonne ses études après deux ans passés au University College d'Addis-Abeba. Il accepte alors une bourse afin d'étudier l'art en Allemagne de l'Ouest où il reste cinq ans. Depuis 1963 il est professeur à l'Ecole des Beaux-Arts d'Addis-Abeba. Ses oeuvres ont été exposées en Allemagne de l'Ouest, en Grèce, au Sénégal, au Canada, en Russie, en Yugoslavie, au Brésil et au Ghana. [Ces propros sont extraits d'une conversation enregistrée récemment à Addis-Abeba.] Gebre Kristos Desta is one of the triumvirate of leading modern Ethiopian painters. The others are Afework Tekle and Skunder Boghossian. Each channels a different European influence into Ethiopia (they studied at Cologne, London, and Paris respectively), and each has evolved a distinctive personal style. Each has received the Haile Selassie I Prize Trust Award for Fine Arts (worth US $2,800). Gebre Kristos was cited in the 1965 Award as “largely responsible for introducing non-figurative art into this country” and as having “outstandingly contributed [to] the growth and evolution of Ethiopian art.” Gebre Kristos was born in Ethiopia's southeastern province of Harar in 1932. After studying science for two years at the University College of Addis Ababa, he left college and obtained a scholarship to study art in West Germany, where he stayed for five years. Since 1963, he has taught at the Government School of Fine Arts in Addis Ababa. His works have been exhibited in West Germany, Greece, Senegal, Canada, Russia, Yugoslavia, Brazil, and Ghana. The following are excerpts from a series of taped conversations recently recorded in Addis Ababa.