Available on JSTOR at: doi.org/10.2307/3334461

Abstract

Le théâtre traditionnel Yoruba s'est développé à partir de l'ancien culte ancestral de l'Egungun à une Mascarade de Cour, qui a fleuri pendant l'âge d'or de l'Empire Oyo au 18e siècle et jusqu'à nos jours avec les troupes populaires ambulantes. Cet art du théâtre comprend le masque, le chant, la danse, et l'action dramatique. Les recherches approfondies de Joel Adedeji révèlent les aspects multiples d'une revue, la variété de types de personnages, la liberté des acteurs pour improviser, l'importance des tambours, du choeur et du public, et la structure dans laquelle la pièce est mise en scène – qualité essentielle du théâtre Yoruba.