Available on JSTOR at: doi.org/10.2307/3334489

Abstract

La couronne de grain Yoruba avec son visage frontal, sa décoration d'oiseaux et son voile est le premier attribut des rois traditionnels au sud-ouest du Nigéria. La couronne symbolise les aspirations d'une civilisation arrivée au niveau d'autorité le plus élevé. Depuis des siècles, l'iconographie de la couronne dans cette partie du monde se caractérise par un rassemblement des oiseaux (ou un seul oiseau) surmonté d'un visage frontal. La figure Gara de Tada indique que cette iconographie date probablement de l'antiquité nigérienne la plus reculée. Le visage frontal, qui réunit la terreur et le prestige, suggère une synthèse des mondes des vivants et des morts: le roi comme ancêtre. A l'extérieur le rassemblement des oiseaux peut dénoter le rang et la constitution politique, alors qu'à l'intérieur il constitute une allusion puissante à la neutralisation du mal par le roi. Quand le voile tombe pour couvrir le visage du chef, son individualité se dissoud et, dans un sens, le roi devient la dynastie même. Porter ces emblèmes extraordinaires, c'est d'établir un lien entre le présent et le passé Yoruba.